Des nouvelles du littoral Biterrois.

Si les premiers effets du couvre-feu et du confinement semblent avoir un effet sur la crise de la COVID19, il semble aussi que ces mesures aient un impact sur la biodiversité du littoral.

Lors du premier confinement, l’accès au littoral Biterrois était interdit à la fréquentation et a été bénéfique pour les oiseaux, comme les Sternes caugek, Sternes naine, Gravelots à collier interrompu, etc.
Ces derniers oiseaux ont alors pu profiter de l’absence humaine pour réaliser leurs parades nuptiales, reproduction et élevage de leurs poussins, comme sur la plage de la Maïre à Sérignan (Hérault).

Ce second confinement montre déjà des effets bénéfique sur ce même secteur, il est observé une nette augmentation des effectifs des oiseaux d’eaux, des limicoles et anatidés.
Les Flamants roses s’étalent sur l’ensemble de la lagune, tout comme les Foulques macroule (qui par conséquent, ne sont pas chassés.), mais également diverses espèces de limicoles : bécasseau variable (effectif multiplié par 2), Tournepierre à collier, Chevalier aboyeur, etc.
Sans oublier les canards qui profitent de cette trêve : Nette rousse, Canard pilet, Grèbes cou noir, etc.

Souhaitons que ce regain de biodiversité sur cette zone humide, fasse réagir les acteurs locaux à la préservation de cette pépite, qu’est le littoral Biterrois. 

Crédit photo © Yann GESHORS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :